Belfracars

Mais comment est née BELFRACARS ?

L’ouverture de BELFRACARS, n’est pas un coup de tête, mais un long cheminement.
Commençons par le commencement, une passion née d’une expérience de vie ou peut tout simplement être innée. Pour moi c’est la seconde possibilité. Petit déjà je demandais tout le temps à mon père “c’est quelle marque ?” ” c’est quel modèle ?” “Roule-t-elle vite ?” “coûte-t-elle cher ?”.
A l’adolescence se fut un amour sans limite pour les Golf GTI, Renault 5 GT Turbo, Peugeot 205 et 309 GTI, Ford Fiesta XR2I et Escort XR3I et Déjà les B.M.W. série 3 E30 et E36.
Puis vint le moment du permis de conduire, obtenue au deuxième essai, mais le premier était le lendemain d’une opération des sinus.
Vint alors le choix de la première voiture, et après la visite de plusieurs garages, je la découvris, rouge vif liserer bleu, le coup de cœur, ma Fiesta XR2I. Un choix fou pour un jeune chauffeur, oui, mais mon père me dit alors “Jean-Yves ce n’est pas la voiture qui fait le chauffeur mais l’inverse”. Ben tient….
Quand vous avez appris à rouler avec une corsa TD, la différence est terrible et les calages (très) fréquents. Par contre une fois dompter, waouh, j’étais le roi des démarrage canons aux feux rouges et des vitesses inavouables sur tous types de routes. Eh oui, autre époque, autres mœurs.
Après un idylle de 7 mois, fin du monde, on me l’a volé et après un “go fast” nord de la France/ Hollande aller-retour on me l’a brûlé.
Retour sur terre, travaux de vacances en tout genre et me voilà au volant d’une superbe “rouge délavé, liserer bleu”…Ford Escort 1.8 D. La voiture atteinte de Parkinson au ralenti et bruyante en accélération et qui de plus tombée en panne de d’essence à chaque longue montée ou sortie d’autoroute si je roulai avec moins d’un quart de plein. Mais c’est mieux que rien….
La suite, une 308 TD jolie et increvable. B.M.W. 525TDS avec 180 bourrins, chip tuning, filtre KN, catalyseur vidé et sortie de 320 I, abaissée de 5 cm. Magnifique et un son, j’en ai encore les poils qui dresse. Mais consomme à mort avec sa boite auto.
Mégane 1.6 que j’équipe au GPL. Facilité, plaisir de conduite et économie.
Puis se fût ma première BMW, 530d E39 de 210 CH avec chip tuning et fitre KN. Confortables et reines de l’autoroute.
Ensuite une Skoda… et oui… Mais une Superbe 2.5 TDI élégance 163 ch, un luxe incroyable et ce moteur…quelle pêche et vous me croirez si vous voudrez mais j’ai touché le 230 km/h sur mon autoroute à records. Autre époque…autres mœurs.
Un Renault Scenic 1.9 DTI 100 CH racheté au nouveau proprio de ma Skoda et revendu 3 semaines plus tard.
Une mégane 1.9 DTI 100 CH, assez puissante mais après 50 km tu as les oreilles qui sifflent tellement le moteur gueule.
De nouveaux une 530 d E39 avec 210 ch.
Ensuite une 320I E36 Break 150 CH, un régal ce 6 en ligne. Mais seulement 7 mois car arrivé de ma petite troisième et sérieux problème de place.
Donc achat d’un Fiat Ulyse 2.0 HDI 110 CH, super pratique mais lent et glouton.
Plus besoin de nacelle…rachat d’une BMW 525d E39 163ch mais passée à 193ch, jamais déçu par une E39.
Enfin mon véhicule actuel, une BMW 530 d E61 de 211 CH avec direction active et barre anti-roulis actives et boite auto. Un gros break qui se conduit comme un Karting…Le tout dans un confort royal avec les sièges sport et une sono de discothèque d’origine.
 Enfin mon ex véhicule, car à force de voir nos clients faire de belles affaires… J’ai craqué…Et me suis acheté une petite A3 2.0 TDI 150 ch sportback pack sport. Ma première Audi et je ne suis pas déçu. En plus de performances très honorables et d’une superbe qualité de finition elle est super économique et de plus incroyablement confortable. Quand la belle saison reviendra et qu’elle aura chaussée c’est jantes rotor noir, je vous montrerai quelques photos.
Donc voilà plus de 20 ans que je rêve de vendre des autos, mais impossible de démarrer une affaire car location d’un bâtiment de stockage et achat d’un stock de voiture hors budget. Puis un jour on me parle des agences automobiles et là c’est le déclic…T’as 40 ans, les gros travaux sont terminés, un peu d’argent de côté, le budget de démarrage est important mais moindre que les autres solutions…c’est l’occasion ou jamais.
De plus mes nombreuses expériences d’achat et revente de mes précédents véhicules sont de sacrées expériences. Car ma femme, dont je salue ici la patiente, pourra en témoigner, quand je décide de changer de voiture, je parle voiture, je mange voiture, je bois voiture, enfin je vie voiture et suis capable de me lever en pleine nuit pour ne pas louper les dernière annonces ou de me rendre au fin fond des Ardennes, à la frontière Hollandaise, au Luxembourg ou dans des contrées Françaises bien éloignées de la frontière Belge 2 à 3 fois par semaine durant 2 mois afin de trouver la perle rare.
Voilà d’où cela me vient, bientôt je vous expliquerai, ce que cela me donne envie de faire pour vous aider à vendre ou acheter votre véhicule ainsi que vous trouver la perle rare.